Des cas de fièvre du Nil détectés en Croatie

La fièvre du Nil est un virus qui a été découvert en Croatie. Ce pays européen qui acceuille des milliers de visiteurs par an est touché parc cette maladie que les autorités essayent d'éradiquer. Ce virus se transmet par la piqûre de moustiques et donc il est conseillé à tous ceux qui souhaitent faire un tour en Croatie pour le tourisme ou d’autres de prendre leurs précautions.

Fièvre du Nil : comment se protéger de cette maladie

La fièvre du Nil appelé virus du Nil peut contaminer les hommes par le biais d’une piqure de moustique mais également les animaux comme les chiens, les oiseaux et les lapins. Chez les individus contaminés, le virus se manifeste de plusieurs façons différentes. Soit il se transforme en syndrome fébrile proche de la grippe, soit il passe sans remarque et n’a aucune conséquence. Le troisième cas le plus grave est qu’il peut se transformer en encéphalite du Nil occidental ou en méningite. Mais comment se protéger de ce virus du Nil ? Visitez ce site afin d’en savoir plus sur ce virus.

La seule chose à faire pour éviter la fièvre du Nil est de ne pas s’y exposer. Pour cela, il vous suffit simplement d’éviter de vous rendre dans les régions où il se trouve, notamment dans les régions tropicales. Mais avec l’expansion du tourisme et le réchauffement climatique, il est difficile de ne pas être exposé à ce virus.

En cas de contamination de la fièvre du Nil, comment réagir ?

Comme nous l’avions dit un peu plus haut, le virus du Nil se manifeste de plusieurs façons. Dans le cas le plus grave, il est important d’amener le malade à l’hôpital afin de lui éviter des lésions cérébrales irréversibles ou la mort. En ce qui concerne les personnes âgées, allez directement à l’hôpital si vous détecter les signes de ce virus.